Logo PHC
Patrimoine et Histoire de Champfromier
Par Ghislain Lancel

Ghislain Lancel, contacts et liens

 

Ghislain Lancel, professeur retraité (reçu 19de France au concours du CAPES de Mathématiques en 1972), et Marie-Claude Bordat, retraitée (cadre informatique pour la publicité dans les journaux), coulent des jours heureux dans la vieille maison de la Chandelette, au hameau du Bordaz à Champfromier (Ain). L'hiver il est arrivé qu'ils ne puissent rejoindre leur vieille ferme qu'en raquettes... Ils sont entourés d'une nature encore préservée des constructions anarchiques, et ont bien souvent l'occasion, le soir ou le matin, de voir descendre ou remonter à travers la prairie, un, deux ou trois chevreuils. Ils s'investissent dans la connaissance et la préservation du patrimoine local, avec leurs amis et relations de Champfromier et des environs.

Ghislain Lancel est le créateur et l'animateur de ce site avec une page très souvent inédite mise en ligne chaque mercredi (reçue par chaque adhérent, moyennant une cotisation dérisoire). Il s'est fait connaître en 2008 à Champfromier en soutenant ceux qui s'opposaient à la déconstruction du Poids public de Champfromier, et a ensuite bien contribué à l'échec du projet de carrière en s'y opposant sans concession.

Ghislain Lancel est l'auteur de diverses publications papiers : La Borne des Ramblan, 1613 (Nouvelles Annales de l'Ain, travaux 2010) avec soutenance à Bourg devant la Société d'Emulation de l'Ain (18 janvier 2012). Il rédige pour PHC des publications sur une base annuelle (Lavoir de Champfromier en 2013, Poilus de Champfromier en 2014, Microtoponymes de Champfromier en 2015, Cartes postales de Champfromier en 2016, le Chemin des Espagnols en 2017). Sur Internet il a rédigé la partie Histoire de la page Champfromier de Wikipedia et, d'une manière générale, la presque totalité du contenu de se site. Il a été à l'origine de la redécouverte de nombreux manuscrits anciens (Fonds Delaville de 587 pièces et fonds de la cure de Champfromier, que l'on disait brûlé...) Quelques-unes de ses photographies ont été retenues pour les enveloppes illustrées de la Poste de Champfromier (épuisé), et la vue générale du village qui figure sur la couverture de la réédition de l'Histoire de Champfromier, par l'abbé Genolin. Par le plus grand des hasards, une photographie de son autre site de L'Etoile (en Picardie) a pris place dans... L'Almanach Savoyard 2008 (Charbonniers, page 83), et dorénavant un thème nouveau tiré du site PHC en est publié chaque année.

Il est aussi l'animateur d'un premier site de village en Picardie, celui de ses ancêtres, qu'il a continué d'alimenter régulièrement jusqu'en 2016 : L'Etoile (Somme).

L'association PHC (Patrimoine en Histoire de Champfromier), fut créée en 2010, avec un apport personnel initial du président de plus de 700 euros (provenant de la fermeture de l'association qu'il avait créée à L'Etoile pour la commercialisation d'un DVD historique), laquelle se limitait initialement à Champfromier. Mais une malsaine jalousie locale d'association, perdurante, l'entraîne à s'intéresser désormais davantage à d'autres communes du bassin de la Valserine.

Mail et adresse

Mail : On vous le donne en morceaux, pour échaper aux robots ! Pour le recomposer, tapez donc sans laisser d'espaces "phc.champfromier" puis "@" puis "gmail.com".

Adresse postale : Ghislain Lancel, La Chandelette, 1315 route du Bordaz, 01410 Champfromier.

Tel : 06 31 57 63 15 ou 04 50 56 95 84.

Liens vers d'autres sites ou organismes

Patrimoine des Pays de l'Ain (PPA)

Les fermes du Retord, par Dominique Erster (Cliquer par exemple sur Les Fermes, faire un choix alphabétique, et trouver les réponses en bas de page)

Site de recensement des sites patrimoniaux de France (Gilbert Delbrayelle, Somme)

Remerciements

Nous remercions tous les amis, voisins, Champfromérands et habitants des villages environnants, qui nous ont encouragés à la création de ce site, ou qui nous ont transmis leur connaissance du patrimoine, soit en nous recontant le passé local, soit en nous permettant de photographier des éléments de leur patrimoine.

Nous remercions également le personnel de la mairie de Champfromier, les agents des Archives de l'Ain et l'Institut Géographique National I.G.N.

 

Première publication, 10 février 2008 ; dernière mise à jour de cette page en 2014.