Logo PHC
Patrimoine et Histoire de Champfromier
Par Ghislain Lancel

Bornes frontières de 1613, Accueil

Les bornes frontières plantées en 1613 et 1614 entre la Franche-Comté (Comté de Bourgogne) et le Bugey (France), suite aux Traités de Lyon (1601) et d'Auxonne (1612), ont déjà fait l'objet de plusieurs publications imprimées, mais seulement accompagnées de dessins ou de rares photographies noir et blanc. A l'heure où ce passé tombe dans l'oubli du ni très vieux ni très récent, il est bon de faire le point, d'autant plus qu'une nouvelle borne vieille de quatre siècles – mais à l'état parfaitement neuf – vient d'être dégagée d'un mur du Ramblan voisin où elle servait de pierre de remploi, bien protégée sous le crépi du mur !

Bien que par le Traité de Nimègue (1678) l'Espagne cède la Franche-Comté à la France, et que ces bornes n'ont alors plus guère d'usage, elles sont encore aujourd'hui (une petite vingtaine) en position de délimiter les départements du Jura et de l'Ain (et les régions de Rhône-Alpes et de Franche-Comté). Le "Chemin des Espagnols", plus globalement le "Doigt Sarde", devient Français par le Traité de Turin en 1760 (en échange de Seyssel rive gauche et autres lieux), ne coupant plus le Pays de Gex de la France.

 

Liste et état de l'ensemble des 11 bornes frontières de 1613, entre la Borne au Lion et Viry (avec les copies intégrales des procès-verbaux de plantation de 1613-1614.

Préliminaires à la délimitation, 1612 (dont une magnifique tibériade en couleur centrée sur le Crêt de Chalam).

La Borne des "Ramblan" (Inédit) et compléments photographiques ; Chézery

La Borne au Lion, dite des Trois Empires ; Champfromier

La Borne du Four de la Pelette (Inédit) ; Champfromier.

La Borne de la Bune ; Champfromier

La Borne au Lion des Cernoises ; Belleydoux

 

Première publication le 15 juillet 2011. Dernière mise à jour de cette page, le 28 décembre 2011.